Résidence de territoire avec l’EESAB Lorient

Résidence de Vincent Lorgeré en partenariat avec l’EESAB, site de Lorient.

Dans le cadre de l’appel à projet des résidences de territoires lancé par la Région Bretagne, nous avons proposé un partenarait avec L’école des Beaux Arts de Lorient pour accueillir un jeune diplomé d’un des site de l’ESSAB.

Accompagnement artistique

En effet, depuis deux ans, dans le cadre de Champ d’Expression, résidence d’art dans des fermes, nous avons orienté notre programmation sur l’accompagnement des artistes émergeants et des jeunes artistes nouvellement diplomés.
Ainsi nous avons travaillé avec le collectif Multi-Prises en 2016, Géocyclab en 2017 et pour l’année 2018 nous travaillerons avec 3 collectifs, Les Froh Faire, l’Atelier Banquise et Binôme Lambda.
C’est poussé par cette dynamique que l’association La Fourmi-e a contacté l’EESAB de Lorient. Des échanges avait déjà eu lieu à différentes reprises, notamment entre Aurélie Besenval et certains professeurs comme Georges Piegnard ou Josée Letéllier, et aussi avec Natalie Prevot à l’occasion de la résidence du collectif multi-Prises, collectif Lorientais issu de l’EESAB de Lorient.
La construction de cette résidence, nous permettrait de concrétiser un premier partenariat dans la perspective d’en développer de nouveaux par la suite.
C’est ainsi que Roland Decaudin, directeur de l’EESAB Lorient et Aurélie Besenval, responsable artistique de La Fourmi-e ont travaillé conjointement à la programmation de cette résidence.

A la sortie de l’école, les jeunes artistes souvent privé de moyens techniques, matériels, atelier, cadre de travail, se retrouvant face à eux-même et parfois un peu perdus, freinant ainsi leur production, voir pour certain l’abandonnant.
Cette résidence de un mois a permis à Vincent Lorgeré de retrouver un élan dans son travail de création.
A l’occasion de cette résidence, il a pu bénéficier d’un accompagnement artistique, par la responsable artistique de l’association et par le regard d’Alexandre Dupont, doctorant à Rennes 2 ainsi que de bonnes conditions de travail lui redonnant un cadre lui permettant de poursuivre un travail débuté à l’école tout en creusant de nouvelles pistes et lui ouvrir ainsi de nouvelles perspectives.
Enfin Justine Saulière, graphiste, a suivi la résidence et réalisé un carnet de bord photos avec les textes de Vincent et d’Alexandre Dupont, introduit par Aurélie Besenval et Roland Decaudin.

 

La fin de la résidence a donné lui a une exposition permettant aussi au public de rencontrer Vincent et d’échanger avec lui sur son travail.

affiche_Vncent_lorgere

Médiation

A l’occasion de cette résidence, une attention particulière a aussi  porté en direction des scolaires.
Des ateliers ont été réalisés avec une classe de l’école primaire publique et une classe du collège Edouard Hériot de Rostrenen.

L’atelier de Vincent était également ouvert tous les mardi matin, jour de marché à Rostrenen, permettant aux passants de venir le rencontrer et voir l’évolution de son travail.

 

 

Publicités